Envatech :: Mamparas de oficina, divisorias y tabiques móviles
FR | EN | ES

La neuroarchitecture est la clé de l’efficacité au bureau

Peut-être la distribution chaotique de bureau peut vous faire abstraction de la routine à la recherche d’un certain ordre, que la proximité excessive avec vos compagnons invite constamment aux conversations peu importantes ou un mauvais éclairage intérieur réduit vos capacités au maximum.

Le pouvoir du design

Pour éviter ces contretemps, le neuroarquitectura existe, c’est une jeune science qui étudie l’impact sur l’humeur des gens à travers le design intérieur. Et quel est l’objectif? Bien qu’il soit également utilisé pour que l’on se sente plus à l’aise chez soi, il est particulièrement important sur le lieu de travail de garantir l’efficacité des travailleurs. La neuroarchitecture améliore la créativité et la performance et réduit le sentiment de fatigue et de stress des employés.

Les clés

La science approuve cette nouvelle tendance architecturale. Selon l’expert de l’habitat de la biologie Elisabet Silvestre, qui collabore également avec le Collège d’Architectes de Catalogne (COAC), “ l’information autour de nous dans un bâtiment provoque le cerveau pour générer une série d’hormones qui affectent notre humeur”. De hauts plafonds pour faciliter la créativité des travailleurs, des plafonds bas pour favoriser la concentration, les fenêtres orientées aux espaces verts pour contribuer au bien-être, la présence de lumière naturelle pour avoir une plus grande efficacité dans les tâches, certain éloignement entre des compagnons pour éviter des distractions …

L’autre des éléments qui peuvent influer sur les émotions des concurrents ce sont les couleurs choisies pour les murs, la présence de plante carrée ou arrondie pour des meubles ou des fleurs dans le bureau et l’élection de formes : en attendant les premières génèrent une incommodité, les deuxièmes semblent beaucoup plus remerciées pour les travailleurs.

Flexibilité des espaces

L’une des clés pour améliorer l’expérience de l’utilisateur dans l’environnement est de doter d’une flexibilité aux espaces afin qu’ils soient dynamiques et adaptables en fonction de la tâche qui se développe dans chaque moment. Comme résultat de l’application de ces techniques, réussit une réduction du niveau de stress des utilisateurs et sa créativité augmente remarquablement.

Les étapes à suivre

Le processus de travail commence avec la réception du brief. Ensuite, il faut analyser  et connaître les utilisations que le client donnera à l’espace, ainsi que ses valeurs et son essence de marque. Après identifier les aires d’améliorations pour obtenir une plus grande interaction des relations interpersonnelles et pour enquêter quels matériels et technologie sont les les plus adéquates.

Avec toute l’information compilée dans cette étude, est passé au conception du concept créatif et de la validation avec le client, au moyen d’un test préalable à l’implémentation à travers de quelques prototypes. Finalement, on finit le processus avec la fabrication et l’implémentation du projet.

Intérêt à la hausse

Dans quelle mesure les entreprises sont-elles intéressées à mettre en œuvre cette dernière science dans leurs bureaux? Bien que les clients, petits ou grands, commencent à être conscients de la nécessité de travailler sous les paramètres de la neuroarchitecture, il y en a encore peu ceux qui la considèrent indispensable.

Le succès de cette nouvelle science est déjà une réalité dans des pays tels que les États-Unis et fait de plus en plus d’adeptes en Europe. Et, sans aucun doute, c’est une bonne stratégie si vous songez à décorer ou à réformer un bureau.